Initiation au “Djembé” sur le site de Grâce-Hollogne

Il est 13.30 précises… . Nous sommes dans l’enceinte de l’Athénée Royal Paul Brusson. Cet athénée est situé en plein cœur de Grâce-Hollogne dans un cadre bucolique, les abords de l’école sont assez verdoyants et il y règne un climat serein et convivial au quotidien. Nous sommes vendredi, début d’après-midi et ce vendredi est un vendredi différent des autres. L’atmosphère calme s’est dissipée et au loin, se fait entendre un bruit… un bruit percutant, un bruit peu commun, un bruit inhabituel… un bruit que l’on retrouve dans les contrées africaines, similaire à celui des tam- tams.

Notre curiosité se voit attisée et d’un pas alerte, nous nous dirigeons à la rencontre de ce rythme… .

Ce rythme qui donne envie de se mouvoir, ce rythme qui met du baume au cœur, ce rythme qui petit à petit éveille tous nos sens et nous envahit… .

Le bruit si mystérieux s’est installé dans le hall et c’est dans cette direction que nous nous dirigeons… .

A peine la porte du hall franchie, le spectacle est époustouflant. L’on peut y voir une centaine d’élèves emportés et totalement imprégnés par ce son, par ce rythme endiablé. L’inter action avec le présentateur Bader Mouaqit est totale. C’est une réelle osmose et symbiose qui a pris place entre le protagoniste de l’action et les spectateurs.

La motivation de nos élèves est de mise, ils sont directement mis au centre du processus d’apprentissage et ils ont été captivés.

Cet après-midi du vendredi restera inoubliable, cet instrument a conquis le cœur de nos élèves. Aujourd’hui nos élèves travaillent en atelier de percussion le lundi et jeudi sur le temps de midi. Le succès musical est dès à présent à son comble sur le site de Grâce-Hollogne, les inscriptions ne cessent de croître. Nous tenons à remercier le service de la commune de Grâce-Hollogne qui soutient ce projet ainsi que Bader Mouaquit pour nous avoir fait tanguer sur le rythme endiablé du DJEMBE.