Rencontre avec Monsieur Paul Sobol, déporté

B3536. Un numéro gravé dans la chair d’un jeune homme de 18 ans que la bête immonde nommée nazisme va essayer de déshumaniser. C’est cette histoire, son histoire que Monsieur Paul Sobol, rescapé belge des camps de concentration et d’extermination est venu nous raconter cet après-midi.

De la dénonciation qui entrainera toute sa famille à être déportée vers le camps d’Auschwitz-Birkenau à sa lutte physique et morale pour survivre dans cet enfer, c’est avec beaucoup d’humilité et de sagesse qu’il a livré à nos étudiants un récit poignant.

Aujourd’hui âgé de 91 ans, Monsieur Sobol nous a également livré un formidable message de courage et de volonté. Un témoignage précieux que les générations futures n’auront malheureusement plus la chance d’entendre.

Mille mercis à lui et à notre professeur Madame Loria pour leur travail de mémoire afin que jamais personne n’oublie ce que l’Homme a pu faire un jour… à un autre Homme !